Cet email ne s'affiche pas correctement ? Ouvrez-le dans votre navigateur internet.
Service de presse de la Ville de Paris
Communiqué de presse - Dimanche 1er octobre 2017
Journée sans ma voiture : un premier bilan très positif
Alors que la 3e Journée sans ma voiture à Paris s'achève, le premier bilan s'avère très positif : le périmètre élargi a été apprécié et respecté, tandis que les niveaux de pollution et de bruit ont marqué une baisse importante.

Après une édition 2015 limitée au cœur de Paris, puis une édition 2016 à l’échelle du centre-ville élargi, laJournée sans ma voiture était étendue ce dimanche à tout Paris. Pendant sept heures, Parisiens, Franciliens et visiteurs ont profité d’une ville plus apaisée, plus calme et moins polluée, en se déplaçant à pied, à vélo ou avec les transports en commun.

 

Entre 11h et 12h, dès la première heure de l'opération, le trafic automobile intramuros a chuté de 52% par rapport au dimanche précédent à la même heure, et de plus de 56% par rapport au dimanche 2 octobre 2016 à la même heure. Cette baisse s'est poursuivie tout au long de l'après-midi. Alors qu'il n'était pas concerné pas la Journée sans ma voiture, le boulevard périphérique a lui aussi vu son trafic baisser considérablement, jusqu'à -32%.

 

L'association Airparif a réalisé des mesures indépendantes tout au long de la journée grâce à des capteurs fixes et à un vélo équipé d'appareils de mesure. Elle a constaté « une diminution accrue des niveaux de dioxyde d’azote le long des grands axes » mais aussi le long des « voies d’accès à la capitale ». Ainsi, à 13h, le niveau de dioxyde d'azote était en baisse de 25% à la jonction entre l’A6 et le boulevard périphérique. Au-delà des Parisiens, ce sont donc aussi les habitants de la Petite couronne qui ont profité d'un air de meilleure qualité.

 

L'observatoire Bruitparif avait de son côté installé 11 stations de mesure dans la capitale, avec des résultats comparatifs du dimanche précédent, diffusés en temps réel et en ligne. En moyenne, l'énergie sonore a baissé de 20% par rapport à un dimanche normal (-1dB). Cette réduction du bruit est toutefois beaucoup plus importante dans certains quartiers : -32% quai Anatole France (-1,6dB), -38% sur le quai de l'Hôtel de Ville et le quai des Célestins (-1,9dB) et même jusqu'à -54% sur les Champs-Elysées (-2,7dB).

 

« Etendre la Journée sans ma voiture à toute la capitale était un véritable défi et nous constatons ce soir qu'il a été pleinement rempli. Nous remercions tous les Parisiens et Franciliens, qui ont respecté et participé à cette opération pédagogique. Nous tenons également à féliciter les agents municipaux, les forces de police et les jeunes en service civique qui se sont mobilisés pour que cette journée soit une réussite. Aucun incident notable n'a été constaté et, malgré une météo mitigée, plusieurs centaines de milliers de personnes ont profité de l'événement pour découvrir Paris sous un autre jour », salue Christophe Najdovski, adjoint à la Maire de Paris en charge des transports.

 

« Nous nous réjouissons par ailleurs des premières données communiquées par Airparif et Bruitparif. Ces baisses notables de la pollution de l'air et de la pollution sonore sont une satisfaction. Elle viennent toutefois nous rappeler que, chaque jour, les véhicules diesel et essence ont des effets importants sur notre santé et qu'il est essentiel que nous réussissions tous à moins les utiliser en ville. La Ville de Paris, qui propose de nombreuses alternatives et aides financières en ce sens, va continuer à accompagner les citoyens vers les mobilités propres », ajoute l'élu.

 
Pour vous désinscrire de
notre liste de diffusion
Service de presse de la Ville de Paris
presse@paris.fr - 01.42.76.49.61
5, rue Lobau 75004 Paris
Facebook Twitter